vendredi 25 novembre 2011

Un thème, une contrainte

Le thème : Les baleines sur la route
La contrainte : Texte rédigé sous forme de règlement
Le p'tit bonus : Placer le mot "Sarcophage" pour gagner un gros bisou (sur la bouche >,>)



PREAMBULE

Le peuple français proclame solennellement son attachement aux Droits des Baleines et aux principes de la Sécurité des cétacés tels qu'ils ont été définis par la Déclaration de 2001, confirmée et complétée par le préambule du Règlement de 2009, ainsi qu'aux droits et devoirs définis dans le Code de la route.

En vertu de ces principes et de celui de la Libre Détermination des espèces, l'Autoroute offre aux stations services qui manifestent la volonté d'y adhérer des tarifs nouveaux fondés sur l'idéal commun capitaliste et personnel, conçus en vue de leur progression commerciale.


Article 1er

La route est un lieu bruyant, pollué et dangereux. Elle assure la capacité à se déplacer avec un véhicule sans distinction de vétusté, de marque ou de modèle. Elle respecte tous les pneus. Son organisation est linéaire.


TITRE IER

DES BALEINES

Article 2

La langue de la baleine doit mesurer deux mètres et ne pas peser plus de cent cinquante kilogrammes.

L'emblème de la baleine étant le plancton, la baleine ne peut circuler dans un véhicule de marque ayant pour logo un autre animal.

L'hymne de la baleine est la « Baleynaise ». Cette hymne ne doit pas être confondu avec la « Balayeuse ».

La devise de la baleine est « Odontocète, Mysticète, Cachalot ».

Son principe est : planton de la baleine, par la baleine, pour la baleine.


Article 3

La vitesse des baleines n'appartient qu'à elles et elles l'appliquent sur la voie de gauche qui leur est réservée.

Aucune section humaine ni aucun individu ne peut s'attribuer cette voie.

La vitesse doit être rapide ou lente dans les conditions prévues par le Code de la route. Elle est toujours garantie, inégale et choisie selon la volonté de la baleine.

Est baleine, selon les conditions déterminées par la loi, tous les cétacés des deux sexes, ayant atteint l'âge de la reproduction et jouissant d'un poids supérieur à une demi-tonne.


Article 4

Les baleines et baleineaux courent de la station jusqu'au large. Ils se bousculent et se piétinent librement. Ils doivent toutefois n'occasionner aucun dommage collatéral aux véhicules des autres utilisateurs.

Ils contribuent à la mise en œuvre du quatrième alinéa de l'article trois du Code de la route dans les conditions déterminées par la loi.

La loi garantit le droit d'expression des opinions des autres utilisateurs en acceptant le partage équitable des jours attribués aux groupements d'espèce pouvant circuler sur la route.


TITRE II

DES JOURS DE CIRCULATION

Article 5

Les jours de circulation veillent au respect et à la cohérence des véhicules circulant sur la route.

Ils sont garant des règles de bienséance et de bonne conduite qu'il incombe aux utilisateurs.

Article 6

Les jours de circulation définissent cinq jours pour les humains et deux jours pour les baleines.

Nul ne peux rouler plus de deux jours consécutifs.

Les modalités d'applications de cet article sont fixées par l'humeur du CHN (Comité d'Humeur Nationale).


Article 7

L'article 7, ayant été jugé trop long par le CCCRR (Comité de Contrôle du Contenu des Règlements de la Route), est abrogé.


Article 8

Comme le stipule l'article 7, les jours de circulation interdisent à un pachyderme quelconque de faire route dans une 2CV en compagnie d'une baleine bleue adulte durant un jour attribué, selon les modalités définies par la loi, aux humains.


Article 9

Selon le principe universel d'homogénéité énoncé pour la première fois durant la Conférence Universelle des droits biologiques, et rappelé dans l'article 7, il est déconseillé à deux baleines issues d'espèce différentes de rouler de front le dimanche entre 15h07 et 16h31 sur les routes larges de moins de cinq mètres.


Article 10

Le décret de Politesse alternée adopté le 7 mars 2004 souligne qu'il est indécent à une baleine en chaleur de porter un sarcophage datant de l'ère étrusque les jours de forte pluie.


Article 11

Une baleine n'étant pas un objet quantique formellement déterminé, il est interdit à tout cétacé mesurant plus de trois mètres de diamètre d'utiliser la téléportation à proximité des péages.


Article 12

Le CHN promulgue les jours de circulation dans les 15 jours suivant la transmission de l'humeur définitivement adoptée.

Il peut, avant expiration de ce délai, demander aux techniciens une nouvelle délibération des jours ou de certaines de leurs heures. Cette nouvelle délibération ne peut être refusée.


Article 12-1

Le CHN peut voter des modifications du présent article suivant la nomenclature tronquée de chimie organique.


Article 13

Le CAJB (Comité d'Acceptation des Jours par les Baleines) négocie et ratifie les jours de circulations.


TITRE III

DE L’AUTORITÉ JUDICIAIRE

Article 14

Le CHN est garant de l'indépendance des jours de circulation.

Il est assisté par le Conseil supérieur des Cétacés Indépendants.

Une nomenclature de chimie organique porte la statue de César.

Les Statues de César assises sont inamovibles.


Article 15

Nul ne peut être condamné à la peine de mort.


Articles 16 à 78

Abrogés


TITRE IV

DE LA RÉVISION

Article 79

L'initiative de révision du présent règlement appartient au président du CHN sur proposition du premier cétacé indépendant et des salariés des stations services.


Article 80

Le projet ou la proposition de révision doit être examinée dans les conditions de délai fixées par la loi et voté par le président du CHN à l'unanimité.


Article 81

La forme et la couleur des routes ne peuvent faire l'objet d'une révision.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire