vendredi 13 janvier 2012

Les mains liées

J'ai les mains liées, je n'peux rien faire,
Et pourtant elle souffre, elle galère,
Je voudrais la rejoindre, l'aider,
Mais je n'peux pas, j'ai les mains liées.

C'est formidable, la vie,
Y'en a qui l'aiment, qui la chérissent,
Et quand je les vois, je ris,
J'aimerais qu'ils réfléchissent.

Ouvrez les yeux, bon sang,
Qu'allez-vous faire de tous ces ans ?
Travailler, vous crever,
Pour au final, pas d'liberté.

Et si un jour, Ô grand miracle,
Vous le trouvez, votre oracle,
Celui, le seul, qui peut vous sauver,
Méfiez-vous, rien n'est terminé.

Mais à quoi ça sert d'se débattre,
A quoi ça sert de lutter,
Si au final, seul devant l'âtre,
On ne peut que pleurer.

Il n'y a qu'elle pour me sauver,
Je voudrais la rejoindre, l'aimer,
Rire de tout, rire du passé,
Cette fois encore, j'ai les mains liées.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire