samedi 28 février 2015

Mise au point de fin février !

Bonjour à tous.

Comme promis hier soir, je vais prendre la parole au cours des prochaines lignes. Beaucoup l'auront remarqué, je ne poste que des dessins et souvent accompagnés d'une unique ligne de texte. Ce n'est pas par manque de choses à dire, c'est simplement car je poste depuis mon téléphone portable ce qui ne rend pas l'épanchement lettrique très pratique. Cela dit, je peux toujours dédier certains postes, comme celui-ci, au racontage pur et simple de ma vie !

Si certains d'entre vous sont des curieux et/ou des vétérans, ils n'auront pas manqué de constater la différence qu'il y a entre les articles actuels du blog, et les anciens. Là où il y a quelques années, je ne postais quasiment que des textes, des poèmes ou des petites nouvelles (avec des essais d'histoires plus longues mais jamais terminées), je ne poste aujourd'hui plus que des dessins. Pourquoi ? Me demanderez-vous.

Parmi toutes les histoires que j'ai pu imaginer, tous les récits que j'ai commencé mais jamais terminé, il en est un, créé en 2009 qui sort du lot. J'ai beau être passé à autre chose plusieurs fois, mon esprit m'y ramène toujours, intégrant des nouveaux lieux et de nouveaux personnages dans cet univers, créant de petites histoires parallèles où l'on retrouve certaines figures emblématiques. Je parle bien sûr de cette histoire. En décembre, alors que je demeurais chez mes grands-parents avec l'un de mes cousins (et ma petite cousine), j'ai commencé à dessiner. Derrière le dessin, j'ai écrit quelques lignes pour raconter l'histoire qui entourait la scène, présenter le personnage. Puis j'ai continué, j'ai fait d'autres dessins, intégrant les personnages déjà décrits, jusqu'au moment où, fatalement, ce micro-univers a rejoint celui du macro-univers vers lequel je reviens toujours. Depuis ce moment là, frustrée de l'air enfantin de tous ces gribouillis, je me suis remise sérieusement au dessin, décidée à progresser pour pouvoir illustrer convenablement cet univers qui me hante.

Bien entendu, les quelques dessins postés jusqu'à présent n'ont aucun rapport avec tout ça. Il ne s'agit pour la plupart que de la copie pure et bête d'images trouvées sur google.


Ainsi pour le mois de mars, j'ai décidé de vous proposer chaque jour un paysage. Mais pour que ça me soit plus profitable que le mois dernier, chaque paysage sortira de mon imagination, c'est à dire que je ne prendrai auprès de moi aucun document. Les premiers risquent d'être simplistes, mais j'ai bon espoir qu'après 30 paysages, ceux-ci deviennent mieux travaillés et plus intéressants. J'essaierai également, si certains m'inspirent plus que d'autres, d'écrire quelques lignes sur le lieux dessiné.


Voilà je vais m'arrêter là, ma grand mère ne fait que me parler, ce qui est somme toute assez peu pratique pour écrire. Bisous baveux à tous.


P.S : je ne relie pas car je ne peux pas me concentrer. Désolée donc pour les fautes !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire